Society et XDDL : un succès révélateur de l’engouement pour le fait divers

le journaliste Sylvain Gouverneur retrace l'enquête qu'il a mené sur Xavier Dupont de Liggonès

PODCAST. A la fois sordide et fascinant, le fait divers fait couler beaucoup d’encre. Pour comprendre cet intérêt envers l’une des facettes les plus sombres de l’âme humaine, « L’effet divers » est allé à la rencontre de protagonistes qui font de cette fascination une réalité. A la lumière de son enquête sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, Sylvain Gouverneur, journaliste pour Society, nous explique dans ce premier épisode pourquoi selon lui, le fait divers passionne autant.

En 2013, un baromètre de l’Institut national de l’audiovisuel révélait qu’en 10 ans, le nombre de sujets consacrés aux faits divers dans les journaux télévisés du soir avait augmenté de 73 %. Même si ce chiffre est un peu poussiéreux, ce penchant pour les crimes les plus morbides n’a pas bougé, bien au contraire. Documentaires à gros budgets, séries télé, podcasts… Aujourd’hui le fait divers est partout, c’est une recette qui fonctionne à tous les coups, quel que soit support. Pourquoi ? Parce qu’il suscite une fascination populaire, replaçant l’Homme face à ses aspects les plus sombres. C’est cette fascination que nous avons tenté de comprendre dans « L’effet divers ».

Pour ce premier numéro, Sylvain Gouverneur, journaliste à Society apporte quelques éléments de réponse. L’été dernier, le public s’est arraché l’enquête à laquelle il a participé sur Xavier Dupont de Ligonnès. Les deux numéros de Society sur la tuerie de Nantes se sont vendus comme des petits pains : 400 000 exemplaires écoulés, deux réimpressions et des prix qui s’envolent sur Leboncoin. Un phénomène qui pourrait ressembler à un effet de mode, mais qui « révèle le visage d’une époque ».

Le premier épisode est à écouter ci-dessous.

Posts created 4

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top